Gueulante
17:30
Cinema Nova
dim 10/11

Gueulante: Est = Homophobie? Et alors?



En regard au focus « To the East » et plus particulièrement à la suite de Pussy Riot : a punk prayer, que diriez-vous d’une petite gueulante dominicale? Une gueulante? Un cafédiscussion. Une invitation à parler, écouter, contester, polémiquer, témoigner... autour
d’une série de questions posées en guise d’amorce un rien provoc, parfois désinvolte, mais toujours pleine de contradictions!

DISCUSSION EN FRANÇAIS.

Est = homophobe !!?? Et alors ?

Oui : et alors ?
Qu’est-ce qu’on en a à faire ? Qu’est-ce qu’on peut y faire ?
De quel bon droit pouvons-nous y mettre notre nez ? Au nom d’une obscure Internationale LGBTQIF ? Au nom des soit disant universels droits humains ?
De quel bon droit ce colonialisme idéologique ?

Et pourquoi ?
Pourquoi c’est de l’Est dont on parle aujourd’hui, avec en sournoise toile de fond ces foutus J.O. ou ce tout aussi foutu Poutine ?
Pourquoi ce battage (sûr de lui) dans les médias et sur les réseaux sociaux, à propos de la Russie et de ses lois interdisant la « propagande homosexuelle » ?
L’homophobie de droit, l’homophobie d’Etat, elle existe largement aussi ailleurs. Dans six pays, l’homosexualité est même carrément condamnée à mort !
Condamnée à mort, en Iran ! Condamnée à mort en Arabie saoudite, en Somalie, en Mauritanie, au Nigeria, au Soudan. Condamnée à mort : c’est autre chose ça quand même, non ?
Mais c’est l’Est qu’on semble avant tout condamner aujourd’hui.
Pourquoi ?
Parce que ce sont nos voisins ? Parce que, pour l’essentiel, ce sont des gens de type caucasien, comme nous ? Parce qu’ils baignent dans une histoire et une culture qui nous sont vraiment proches ? Autrement dit, parce que, eux au moins, ils sont aptes à comprendre que...

Bon, c’est vrai, il faut faire des choix : on va quand même pas aider le monde entier ; on va quand même pas acheter des sacs en coton (fabriqués par des gosses au Bengladesh ou en Inde, ceci dit en passant) pour aider toutes les associations qui se battent (ou tentent simplement d’exister) dans la centaine de pays au monde où les LGBTQIF ne sont pas aussi bien traités que chez nous.
C’est vrai après tout : qu’est-ce qu’on ferait, chacun, avec ces centaines de sacs ? On les rangerait où surtout ?
Mais est-ce que c’est vraiment en leur filant de l’argent qu’on va les aider ?
Comment les aider ?

Mais, plus en creux, n’est-ce pas franchement présomptueux de notre part de se dire qu’on doit, qu’on peut les aider ?
N’est-ce pas plutôt eux en fait qui pourraient nous aider ?
En les rencontrant, en tâchant de comprendre leur stratégies d’action, leur manière de fonctionner dans des sociétés qui, de façon systémique, rêve de les museler, voire de les rayer de la carte… En ayant cette curiosité-là, n’apprendrions-nous pas des choses ?
Des choses qui pourraient nous aider à (re)questionner notre propre militance ?
Cette façon de jouer du lobbying dans les coulisses des parlements et dans les cocktails des partis… Cette façon de parader fièrement une fois par an, de façon démocratiquement autorisée… Cette façon de revendiquer le droit à la différence, par l’intégration/désintégration…
Car l’homophobie, elle n’est peut-être pas démocratiquement légale ici, mais cela ne l’empêche pas pour autant (mais vraiment pas) d’exister tout aussi tangiblement !
Discussion in French.

Following our focus on films of the East, and especially following the documentary Pussy Riot: a punk prayer (Sun 10/11 at 15.30), what do you say to a little Sunday squabble?

A 'gueulante'? A coffee discussion. An invitation to speak, listen, debate, argue, inform ... around a series of questions posed as an initiation, a provocation, sometimes offhand, but always full of contradictions!

Infos pratiques

Cinema Nova

Rue d'Arenberg, 3
1000 Bruxelles